Navigation

Ancres

Vivre & habiter

Le canton d’Argovie offre un cadre de vie et de travail attrayant et diversifié. Ses frontières naturelles sont formées au nord par le Rhin, à l’ouest par l’Aar et au sud-est par la Reuss. C’est un canton urbain et néanmoins à taille humaine.

Le canton d’Argovie compte environ 670'000 habitants, soit deux fois plus qu’il y a soixante ans. Il offre un cadre de vie et de travail attrayant, notamment pour les jeunes familles. L’âge moyen de sa population est désormais inférieur et la croissance démographique est plus rapide que la moyenne nationale. Par le nombre d’habitants, le canton d’Argovie est aujourd’hui le quatrième plus grand de Suisse, après les cantons de Zurich, Berne et Vaud. Il est divisé en onze districts comptant 213 communes.

Sina, chanteuse, parle de la vie et l'habitation en Argovie:

Um dieses Video anzusehen, benötigen Sie die neueste Version des Flash-Player und aktiviertes JavaScript in Ihrem Browser.

Qualité de vie élevée

Le canton d’Argovie se distingue par une offre culturelle, artistique et de loisirs d’une grande diversité. Une nature idyllique, des paysages fluviaux, quatre bains thermaux ainsi que de nombreux châteaux et forteresses composent un cadre aux multiples facettes pour le sport et la détente. Par ailleurs, le canton possède des associations villageoises et de quartier très actives, des coutumes vivantes et, d’une façon générale, une vie associative riche: du club de théâtre aux associations sportives en passant par les fifres et tambours.

Le canton d’Argovie se préoccupe également de la santé de sa population; chaque habitante et habitant a accès à un système de santé moderne et d’excellente qualité. En même temps, la population est encouragée à prendre ses responsabilités en matière de santé physique, mentale et sociale.

Par une politique du 3e âge innovatrice, le canton d’Argovie favorise l’engagement intergénérationnel au profit du vivre ensemble.

La sécurité personnelle et sociale s’écrit en lettres majuscules dans le canton d’Argovie. Une politique sociale moderne, une protection de la population efficiente ainsi que la protection du consommateur contribuent grandement au sentiment de sécurité des Argoviennes et des Argoviens à long terme et préservent ainsi la qualité de vie élevée dans le canton.

Naissance du canton

En 1803, l’empereur français Napoléon Bonaparte redessina la Suisse et créa le canton d’Argovie en réunissant quatre territoires: l’Argovie Bernoise, le comté de Baden, le Fricktal et les bailliages libres. Aujourd’hui encore, ses origines de communauté forcée caractérisent le canton d’Argovie. C’est ainsi qu’il ne possède pas de centre dominant, mais des régions fortes qui lui confèrent sa richesse et sa diversité. Le canton d’Argovie est en quelque sorte une Suisse en miniature. Sa politique est marquée par l’équilibre entre territoires grands et moins grands, régions rurales et urbaines, communes fortes et moins fortes, nature et espace culturel, vivre et travailler.

Le canton d’Argovie est un trait d’union entre les grands centres de Zurich, Bâle, Suisse centrale et Berne. Il constitue également une importante passerelle vers les régions frontalières d’Allemagne.

Canton aquatique

En plus des aspects historiques, le canton d’Argovie est également uni géographiquement à six cantons voisins: les douces collines du Jura tabulaire bâlois se prolongent ici, depuis Soleure, la chaîne du Jura dresse ses crêtes imposantes avec l’arête de la Geissfluh comme point culminant (908 m).

Les cours d’eau argoviens s’étendent sur 3000 km: le canton d’Argovie est traversé par l’Aar depuis Berne, la Limmat depuis Zurich, la Reuss depuis Lucerne et Zoug. Les trois rivières se rejoignent vers Brugg, dans la région dénommée "Wasserschloss" - le château d’eau – et forment, avec le lac artificiel de Klingnau, une réserve naturelle unique avant de se déverser dans le Rhin. Dans son périple jusqu’à la mer, celui-ci traverse le point le plus bas du canton: il quitte le canton d’Argovie vers Kaiseraugst, à 260 mètres d’altitude. A la frontière du canton de Lucerne, le lac de Hallwil constitue un but d’excursion particulièrement prisé.

Diversité du canton d’Argovie

Beaucoup de villes ont vu le jour dans la région au Moyen Age. En tant que capitale du canton, Aarau réunit des fonctions centrales, mais les autres villes comme Baden, Brugg ou Zofingue ont toujours fait valoir leur influence à être elles aussi prises en considération par d’importantes institutions désireuses de s’installer dans la région. Cette réflexion fédéraliste des régions caractérise la politique du canton d’Argovie – ainsi que les Argoviennes et les Argoviens: deux cents ans après la création du canton, de subtiles différences de mentalité sont encore perceptibles entre les habitants des régions qui furent jadis l’ancien comté (Baden), l’Argovie Bernoise, le Fricktal et les bailliages libres.

J’ai la passion de la musique – et du canton d’Argovie. Même si mon dialecte trahit en réalité très clairement mes origines valaisannes.

SinaChanteuse
Nach Oben