Navigation

Ancres

Formation & Recherche

Le canton d’Argovie est un canton de formation et de recherche. Le premier gymnase laïc de Suisse avait déjà ouvert ses portes à Aarau avant la création du canton. Aujourd’hui, le canton d’Argovie consacre environ un tiers des dépenses publiques au développement et à l’optimisation de son paysage de formation et de recherche.

Apprendre avec la tête, avec le cœur et avec les mains", tel était le credo du pédagogue Johann Heinrich Pestalozzi. Pleinement dans l’esprit de celui qui réforma l’éducation, et vécut de nombreuses années en Argovie où il est également enterré, le canton s’est montré extrêmement attaché à la qualité de la formation dès sa création.

L’ancienne école cantonale d’Aarau fut, en 1802, le premier gymnase du pays dont les enseignants n’appartenaient pas au clergé. Albert Einstein, père de la théorie de la relativité et Prix Nobel, a notamment fréquenté cette école. Le canton d’Argovie compte aujourd’hui six écoles cantonales ainsi qu’un collège pour adultes. La nouvelle école cantonale d’Aarau ainsi que l’école cantonale de Wettingen font partie des institutions pionnières en Suisse proposant à la fois une maturité bilingue et la filière du baccalauréat international.

Dans le canton d’Argovie, le cycle élémentaire se compose de deux ans d’école enfantine obligatoire, de six ans d’école primaire et de trois ans d’école secondaire I. Les élèves ont des cours d’anglais dès la 3e année primaire. A l’issue de la scolarité obligatoire, les élèves peuvent entrer au gymnase ou suivre une formation professionnelle duale.

Le canton d’Argovie est le principal canton d’établissement de la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse (FHNW) (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre) qui réunit, depuis 2006, les hautes écoles des quatre cantons suivants: Argovie, Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Soleure. Il s’est solidement établi dans le paysage des places universitaires suisses grâce à sa collaboration au sein de la FHNW, de l’Université de Bâle (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre) et de l’Institut Paul Scherrer (PSI) (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre). Sa proximité de l’économie en constitue notamment une marque distinctive. Depuis 2008, Aarau est par ailleurs le siège du Zentrum für Demokratie (ZDA) (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre), une émanation de la Ville d’Aarau, du canton d’Argovie, de l’Université de Zurich et de la Haute Ecole Spécialisée du nord-ouest de la Suisse (FHNW). Ce centre apporte une contribution substantielle à la recherche sur la démocratie (directe) et assure le transfert des résultats d’études vers le grand public.

Site de recherche

Le plus grand institut de recherche du pays est également établi dans le canton d’Argovie: l’Institut Paul Scherrer (PSI) (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre), un institut de recherche multidisciplinaire pour les sciences naturelles et les sciences de l’ingénierie, implanté sur les deux rives de l’Aar entre Würenlingen et Villigen. Avec un effectif d’env. 1500 personnes, il effectue des recherches de pointe dans les domaines des matières et matériaux, de l’être humain et de la santé, de l’énergie et de l’environnement. L’Institut développe, construit et exploite de grandes installations de recherche complexes. Chaque année, plus de 2500 scientifiques viennent de Suisse et du monde entier afin d’effectuer sur les grandes installations uniques des expériences qu’ils ne pourraient mener nulle part ailleurs.

En plus de l’Institut Paul Scherrer, le canton d’Argovie soutient d’autres institutions de recherche nationales, dont notamment: le Swiss Nanoscience Institute (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre) de l’Université de Bâle, le Centre de compétence pour une énergie et une mobilité durables du PSI et le Zentrum für Demokratie à Aarau. L’engagement du canton d’Argovie permet de concentrer un potentiel de recherche dans le nord-ouest de la Suisse, en particulier dans les domaines de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée.

Afin de favoriser les transferts de connaissances et de technologies des hautes écoles vers l’économie argovienne, le canton soutient également le Technopark® Aargau (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre) à Windisch, et a créé le centre des hautes technologies Hightech Zentrum Aargau. Par le biais du fonds cantonal de la recherche, il soutient la collaboration entre les hautes écoles et des entreprises de l’économie. Celles-ci profitent de la proximité du PSI dans le parc d’innovation InnovAARE. (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre) Il s’agit de l’un des cinq sites du Parc suisse de l’innovation.

Toute une série d’institutions de recherche privées, dont le laboratoire de recherche d’ABB (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre) à Dättwil et le centre KATZ (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre) (Kunststoff, Ausbildungs- und Technologiezentrum) qui coopère étroitement avec la Haute Ecole spécialisée du nord-ouest de la Suisse, démontrent la force d’innovation du canton.

Un canton high-tech

Le programme "Hightech Aargau" vise à consolider la place du canton d’Argovie comme site industriel et de recherche tout en renforçant sa création de valeur.

Des sociétés existantes et nouvelles doivent pouvoir bénéficier ici de conditions-cadre et de prestations optimales dans le domaine de la promotion de l’innovation. Des mesures favorisant les transferts de connaissances et de technologies afin d’assurer aux entreprises du canton, et plus particulièrement aux PME, un accès optimal aux meilleures technologies disponibles pour ainsi accroître leur compétitivité et leurs performances, sont au cœur du programme.

Recherche high-tech

Par le cofinancement substantiel de SwissFEL (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre), la grande installation de recherche de l’Institut Paul Scherrer à Villigen, le canton d’Argovie a confirmé sa détermination de renforcer sa position comme site de recherche d’un niveau mondial.

Centre high-tech

Coopération high-tech

Campus Brugg-Windisch

Depuis 2013, tous les sites des hautes écoles spécialisées du canton d’Argovie sont concentrés sur le Campus (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre). C’est également le siège de la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse (FHNW), une collaboration de quatre cantons. 3200 étudiants et 1000 collaborateurs des domaines d’étude technique, pédagogie et sciences sont réunis ici. Il en résulte de meilleures conditions d’étude et ainsi que des effets de synergie avec l’économie et d’autres institutions de recherche.

Nach Oben