Navigation

Ancres

Sites romains

Il y a 2000 ans, le camp légionnaire romain de Vindonissa fut installé à Windisch. Dans l’unique camp légionnaire de la Suisse, près de 6000 légionnaires étaient au service de l’empereur de Rome. Vindonissa peut être découvert et visité sur dix sites originaux.

Plan de Vindonissa
© Museum Aargau

L’antique Vindonissa est issu d’une agglomération celtique qui contrôlait le point d’importance stratégique au confluent de l’Aar, de la Reuss et de la Limmat.

Pendant la campagne de l’empereur Auguste dans les Alpes en l’an 15 avant J.-C., les soldats romains construisirent ici un poste militaire qui fut ensuite développé en camp légionnaire sous l’empereur Tibère (14-37 après J.-C.).

Le camp d’environ 20 hectares fut d’abord construit en bois et en terre par la 13e légion. La 21e légion qui lui succéda développa peu à peu Vindonissa et construisit des ouvrages en pierre. La dernière unité militaire documentée est la 11e légion, qui fut retirée par l’empereur Trajan en l’an 101 après J.-C. pour rejoindre l’espace danubien. À l’extérieur du camp se développa au fil du temps une agglomération civile, qui continua à exister après le retrait des troupes.

Les légionnaires de Vindonissa jouèrent un rôle important non seulement pour la conquête du territoire sur la rive droite du Rhin par les Romains, mais aussi pour la mise en place des structures provinciales dans la Germania Superior méridionale. Nulle part ailleurs entre les Alpes et le Rhin, la présence politique et le pouvoir de Rome ne s’affirmaient avec autant de force. Les jusqu’à 6000 légionnaires et officiers apportèrent également dans la région le mode de vie méditerranéen et leurs acquis de civilisation, représentant ainsi une espèce de "moteur de la romanisation".

Nach Oben