Navigation

Ancres

Recherche archéologique

Tout autour de Vindonissa, on procède depuis plus de 100 ans à des fouilles et à des travaux de recherche consacrés aux témoignages du camp légionnaire et de son agglomération civile. Les archéologues font régulièrement des découvertes spectaculaires qui ouvrent de nouveaux aperçus de la vie il y a 2000 ans.

Dans les dépôts et les archives s’accumulent d’ores et déjà des centaines de milliers de trouvailles et d’informations archéologiques qui nous permettent de connaître l’univers des Romains à Vindonissa. Une partie de ce trésor est exposée au Musée Vindonissa à Brugg. À Windisch, on peut visiter les imposants témoins bâtis de l’époque du camp légionnaire comme stations du Sentier des légionnaires.

Aujourd’hui encore, le sous-sol de Windisch et de Brugg livre régulièrement des trouvailles archéologiques spectaculaires. Parmi les exemples les plus récents comptent la situation de la porte orientale du camp découverte par le service archéologique du canton d’Argovie en 2014, ou le cimetière romain jusqu’alors inconnu dégagé en 2012 à Brugg-Remigersteig. Le cimetière au pied du Bruggerberg était situé sur la route vers Augusta Raurica. Les fouilles mirent à jour, outre plus de 140 tombes, un monument funéraire extrêmement bien conservé avec sa pierre tombale. Il nous indique qu’il s’agissait de la tombe de Maxsimila de Bologne, décédée à 40 ans, et de son esclave Heuprosinis, 10 ans.

Le service archéologique du canton d’Argovie mène divers projets de recherche consacrés au site de Vindonissa.

L'Archéologie et des projets actuels en Argovie (en allemand)

La chaire Vindonissa d’archéologie des provinces romaines au département des sciences de l’Antiquité de l’Université de Bâle apporte également une contribution à l’étude du site romain de Vindonissa. Elle met notamment l’accent sur une coopération avec les disciplines apparentées de sciences naturelles, telles que l’archéo-botanique ou l’archéo-zoologie.

Nach Oben